Blog

Réseaux sociaux : une vraie plus-value pour les CHU, CHRU

Si le patient est aujourd’hui de plus en plus connecté et informé, les outils de communication médicale en ligne le concernent de très près. A cette heure d’hyper-médiatisation de la santé, les établissements de santé publique ont alors tout intérêt à s’impliquer de plain pied dans une dynamique quotidienne de communication sur les réseaux sociaux afin de promouvoir leur image, préserver, voire gagner la confiance des Français et établir une proximité entre patients et institutions. Focus sur la communication des CHU et CHRU sur les réseaux sociaux : comment peut-elle renforcer l’image de ces corps médicaux aux yeux de leurs différents publics et faciliter l’accès à l’information.

2020 : un véritable tournant pour la communication CHU/CHRU sur les réseaux sociaux

Une étude du cabinet Comfluence, portant sur la manière dont les hôpitaux (CHU/CHRU) ont communiqué sur les réseaux sociaux ces douze derniers mois, vient d’être publiée. Il s’avère ainsi que les années à venir seraient marquées par un foisonnement sans précédent de la communication sur ces réseaux.

« L’année 2020 a marqué un tournant dans la communication des CHU/CHRU sur les réseaux sociaux ». Cette étude a été réalisée pendant la période de la crise sanitaire du Covid. Une analyse de la présence de l’ensemble des CHU/CHRU de France sur les réseaux sociaux ainsi qu’une étude des conversations les plus marquantes et les sujets d’actualités ont été réalisées. L’étude n’a pas manqué d’analyser la manière dont les CHU et CHRU se sont mobilisés pour affronter les difficultés d’une situation inédite et apporter des réponses précises à ses cibles. Parmi les conclusions les plus importante du cabinet, on a relevé pendant la période du pic un « historique du nombre de tweets partagés par les CHU/CHRU », «1400 messages diffusés à la mi-mars par les 31 CHRU de France (hors AP-HP) lors du 1er confinement, avec une place évidemment prépondérante occupée par le sujet Covid-19». L’étude a également constaté que les directions ont fourni des efforts sans pareil pour assurer le renforcement interne et externe des hôpitaux par le déploiement d’actions et d’outils innovants. Un autre volet sociétal a aussi été développé sur les réseaux sociaux visant à soutenir les personnels, informer les internautes, combattre les fake-news, informer les Français et surtout publier des messages de prévention.

Les réseaux sociaux : le fer de lance des CHU/CHRU

Ces derniers mois, les établissements hospitaliers qui ont des comptes sur Facebook, Twitter et Linkedin, ont remarqué que le nombre d’abonnés ne cesse de progresser « certains parvenant même à le tripler, bâtissant ainsi des communautés tout à fait différentes de celle s’intéressant “simplement” à l’activité de l’hôpital lui-même », détaille l’étude. Après avoir mesuré la force d’attractivité, d’information, des réseaux sociaux, les hôpitaux savent maintenant qu’ils sont devenus leur fer de lance dans les années à venir. Toutefois, il est nécessaire de veiller au respect d’une ligne éditoriale et demeurer réactif et assidu.

Les réseaux sociaux désormais un outil inhérent à la communication santé

Le social media est en passe de devenir un véritable levier de la communication santé. Il comprend la gestion des réseaux sociaux ainsi que les plateformes de diffusion de vidéos comme YouTube ou encore des blogs permettant de diffuser de l’information à forte valeur ajoutée, notamment en termes de prévention et de sensibilisation. Les réseaux sociaux constituent aujourd’hui un outil exceptionnel de communication pour grand public. Il s’agit d’ «owned-media» dont les contenus et la fréquence sont administrés par l’hôpital. C’est ainsi que les professionnels de santé du CHU et CHRU peuvent dialoguer et échanger en temps réel avec leurs patients, association, et partenaires. Facebook, par exemple, est doté d’une fonction qui permet de solliciter des recommandations, qui est de plus en plus exploitée par les internautes dans le cadre des recommandations liées aux soins… Une présence active des hôpitaux est attendue dans les années à venir sur ces plateformes médiatiques. Cependant, il est important qu’elle soit gérée dans une dynamique quotidienne afin de présenter une vitrine de ses expertises, de ses atouts, de ses particularités et créer une nouvelle proximité entre patients et institution.